AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  S'enregistrerS'enregistrer  







Un petit jeu [terminé]
 Invité
avatar



               
      
Je marchais tranquillement, je découvrait la ville. Je n'était jamais venue dans ce coin ci. C'est tout à fait normal parce qu'il n'y a qu'une école primaire et un parc de jeu. Il n'y avait personne dans le parc, probablement parce que les enfants vont tous à l'école à cette heure. En marchant à côté du parc, j'ai remarqué les balançoires et j'ai décidé de m'approcher pour voir si elles pourraient supporter mon poids d'adulte.

Elles n'étaient pas assez larges pour que je puise m'assoir confortablement et en plus elles étaient trop près du sol pour moi. Mais la structure avait l'air solide et j'ai décidé de l'essayer, mes deux pieds au moins n'étaient pas trop grands (je ne connait parsonne qui aurait des pieds trop grand pour ça en fait). En montant dessu et en me balançant, c'était comme si je retombait en enfance. Je me suis rapellée tout un tas de souvenirs, c'était agréable.

Je pouvais sentir une brise sur mon visage et dans mes cheveux quand j'ai reçu une goute d'eau dans le front. Une deuxième sur la joue et une troisième dans l'oeil. Ça c'était moins plaisant. Je me suis frotté l'oeil pendant que les goutes d'eau devenaient de plus en plus nombreuses à tomber. J'aime la pluie mais pas quand elle me tombe dans les yeux! J'ai déscendu de la balançoire et j'ai couru me cacher sous un arbre. Par le temps que je m'y rente la pluie tombait fort.

« Ça serait peut-être mieux que je reste ici en attendant que ça se calme... »
avatar

Masculin
Âge : 16 ans
Race : Humain
Pouvoirs : Aucuns.
Localisation : Warrenpoint : Well Rd. 17
Humeur : Eh ?
Messages : 153
Date d'inscription : 04/08/2013

Rêveur


Voir le profil de l'utilisateur               
      
Je cherchais un moyen de me changer les idées. Je revenais d’une mauvaise journée ! Enfin mauvaise… je veux dire que des souvenirs de la mort d’Arnaud m’étaient revenus car mes parents avaient appelé pour savoir si j’avais déjà des amis : oui j’en ai, mais dans un autre monde ! Je ne pensais pas que le leur dire aurait été une bonne idée, alors je leur ai juste dit « non ». Qu’avais-je à leur dire d’autre? Je n’étais plus du tout le Cyrios qui leur parlait de mes journées, eux qui m’ont laissé. Surtout que me demander ça me rappelait que mon seul ami, avant, était Arnaud. J’avais donc décidé de me balader un peu au parc. Je m’attachai les cheveux avec mon ruban rouge et je sortis.

Arrivé là où je voulais aller, il se mit à pleuvoir. Enfin quelque chose que j’aimais bien. J’avais peut-être l’air d’un fou qui voulait attraper une grippe, mais je m’en fichais : j’aime la pluie, j’aime marcher sous la pluie… son bruit est agréable, et sentir les gouttes tomber sur moi de même. Elle met à l’écart les tracas dans ma tête et les change par des beaux souvenirs.

En marchant j’avais vu une fille courir pour se mettre sous un arbre : elle ne doit pas être comme moi. Mais, ses cheveux étaient très longs ! Quand elle avait couru, je les voyais partir en arrière, et ils ont l’air d’être beaux. Mais bon, c’est une fille, comme tant d’autre, que je ne faisais que voir passer. Alors je me dirigeai vers un banc ou je me mis derrière à m’appuyer dessus, le visage vers le haut pour sentir les gouttes de pluie. Je me rendis compte que ce banc n’était pas très loin de l’arbre ou était cette fille, mais je ne prêtais pas vraiment attention à elle. Je détachai mes cheveux ; quand il sont mouillés je n’aime pas les avoir attaches : ça me fait trop mal !

☆ ★ ☆ ★ ☆ ★ ☆ ★ ☆ ★☽ ☾★ ☆ ★ ☆ ★ ☆ ★ ☆ ★ ☆

 Invité
avatar



               
      
Un garçon est arrivé dans le parc et est allé s'assoir sur un banc dans la pluie juste comme j'arrivais sous l'arbre. Quand je l'ai regardé, j'ai d'abord cru que c'était une fille parce qu'il a les cheveux extrêmement longs mais en regardant un peu mieux, il s'agissait clairement d'un garçon. Il était grand et très pâle, s'en était presque épeurant. Quand il s'est assi sur le banc, il a détaché ses cheveux et a levé le visage vers le ciel.

C'est original attacher ses cheveux avec un ruban. Ça doit surtout être pratique avec cette longueur! C'était quand la dernière fois que attaché les miens moi même sais faire de tresse? En tout cas, il a l'air d'aprécier la pluie

Plus je le regardais, plus sa pâleur m'inquiétait. La couleur de sa peau contrastait intensément avec ses cheveux noirs et ses yeux verts intense. Sa minceur n'aidait pas sa cause, il paraissait carrément...mort. S'il n'est pas malade après ça, il est chanceux! Il n'a pas l'air de savoir qu'en Irlande il fait très froid une fois qu'on est mouillé! Surtout qu'il vente toujours...

S'il n'est pas malade, il va attraper une gripe. S'il est déjà malade, il va attraper la mort! On a un hopital avec un personnel quand même compétent...mais je ne suis pas sure qu'il s'en sortira, il a l'air d'avoir déjà un pied dans la tombe!

J'esseyais de ne pas me sentir coupable de ne pas le prévenir, c'était de sa faute s'il tombait malade! J'ai aussi décidé de regarder ailleurs. Il allait me croire étrange s'il me surprenait entrain de le fixer. Je regardait droit devant moi en attendant que la pluie cêsse ou diminue assez pour que je puisse rentrer chez moi sans avoir l'air d'être sortie de la douche.

J'en avais assez de rester debout sous un arbre. J'ai cherché un endroit plus sec que le sol pour m'assoir. Il y avait une pierre assez grosse pour que je puisse m'assoir et elle n'était qu'un peu humide. J'ai ramassé mes cheveux en une masse sur mes genoux pour ne pas qu'il trainent par terre et je me suis assise. C'était froid!

J'ai regardé le garçon qui apréciait la pluie. Il avait l'air encore plus pâle qu'avant! C'est possible?

« Il y en a qui aime prendre du soleil tandis que d'autres semblent préférer la pluie. »

Je me suis rendu compte un peu trop tard que j'avais dis ça tout haut. À ce moment là j'ai fais ce que je sais faire de mieux. J'ai rougis. J'ai mis mes deux mains sur ma bouche en espérant qu'il ne m'ait pas entendu. J'ai regardé dans sa direction du coin de l'oeil mais mes cheveux me cachaient la vue. Je les ai bougé pour voir.

Maav, tu devrais essayer de faire disparaitre cette habitude de parler toute seule.

Je parle toute seule et je suis ma propre conscence! Super, n'est-ce pas?
avatar

Masculin
Âge : 16 ans
Race : Humain
Pouvoirs : Aucuns.
Localisation : Warrenpoint : Well Rd. 17
Humeur : Eh ?
Messages : 153
Date d'inscription : 04/08/2013

Rêveur


Voir le profil de l'utilisateur               
      
Je fermais les yeux tranquillement et j’appréciais la pluie. Un sourire aux lèvres, je sentais qu’on m’observait mais à quoi aurait servis de m’en soucier. Dans le monde réel je n’avais personne autour de moi, sauf quand Daskarina venait ici mais encore rien ne garantit que ce ne fût pas risquer. Et puis, j’avais l’habitude d’être seul.

« Il y en a qui aime prendre du soleil tandis que d'autres semblent préférer la pluie. »

J’ouvris les yeux en entendant cette voix et je me tournai vers la ou elle me semblait venir. Ça me mena vers cette fille aux très longs cheveux blonds. Elle était assise, cette fois, sur une grosse pierre, avec ses cheveux ramasses sur ses genoux. Quelques instants après elle mit ses mains sur son visage je crois, mais ses cheveux m’empêchais de voir ce qu’elle faisait. En parlant de ses cheveux, elle les poussa un peu et je vis qu’elle me regardait : elle avait elle aussi les yeux verts.

Je lui souris avant de regarder là où je regardais avant de la regarder (l’emploie du même verbe, j’ai rien trouvé de mieux).

« Oui tu as raison, » dis-je d’une voix qui paraissait triste.

Je regardais au sol et je vis un collier que je ramassai. La pluie l’avait peut-être nettoyé : il était en argent avec un pendentif en forme d’un cercle. « Qui aurait pu laisser tomber ça ? » Je regardai autour de moi et pourtant je vis que le parc était désert, contrairement à d’habitude. Sur le pendentif il y était marque ‘’Best friend’’, ce que ne put m’empêcher de sourire les larmes aux yeux, mais puisqu’il pleuvait ça ne devait peut-être pas se voir. Et sur l’arbre ou était la fille, il y avait marqué le même mot, d’une même écriture. Je m’avançai alors et j’accrochai le collier a une branche pas loin du mot.

« La pluie est une chose apaisante pour certain, pour d’autres elle symbolise la tristesse du ciel. »

Je ne pus m’empêcher de dire ça. C’est une phrase qu’Arnaud me répétait souvent quand il pleuvait.

☆ ★ ☆ ★ ☆ ★ ☆ ★ ☆ ★☽ ☾★ ☆ ★ ☆ ★ ☆ ★ ☆ ★ ☆

 Invité
avatar



               
      
Il m'a clairement entendu parce ue quand j'ai essayer de jetter discrètement un coup d'oeil, il me regardait aussi. Il m'a sourit avant de regarder ailleurs. D'un ton qui me paraissait triste il m'a dit: « Oui tu as raison, ».

Je l'ai vu ramasser quelque chose par terre. Il l'a inspecter attentivement et a ensuite regardé dans le parque. Il n'avais pas l'air de savoir que les enfants ont de l'école et qu'en plus il pleut. Il est venu dans ma direction et a accroché quelque chose à une petite branche de l'arbre. Sur le trond, quelqu'un avait gravé les mots "Best friend". Ça m'a rapellé quand moi et mes amies on s'achetait des pendentifs et des bracelets de meilleurs amis. Je ne peux même pas compter le nombre de fois ou nous avons du en acheter des nouveaux parce qu'une des filles avait perdu le cien.

« La pluie est une chose apaisante pour certain, pour d’autres elle symbolise la tristesse du ciel. »

Quand il a dit ça il semblait aussi triste qu'il y a quelques secondes. C'est vrai que la tristesse ne s'efface pas d'un coup... Si c'était possible, elle n'existerait plus. Je ne savais pas quoi dire. J'étais sous un arbre dans un parc pour me cacher de la pluie et un inconnu était venu acrocher un collier à un arbre. C'est bien. Mais je répond quoi moi?

« Tu vas attraper la mort à rester sous cette pluie. Le vent est froid, surtout en début d'octobre. »

Oui, on m'a appris à ne pas me mêler des affaires des autres. Mais là, j'allais me sentir mal s'il tombait malade. Là, il ne pouvait pas dire que personne ne l'avait prévenu. En parlant de pluie. Les feuilles de l'arbre sont toutes trempées et l'eau dégoute partout. Je vais devoir rentrer chez moi si je ne veux pas être malade moi même.

Je me suis levée et je me suis avancée mais je n'avais pas vu qu'il y avait une accumulation d'eau plus loin. Je me suis mis les deux pieds dans l'eau froide! Une petite précision; mes bottes ne sont pas imperméables. Je me suis raidie sur le coup. C'est comme si le froid avait décidé qu'il pouvait mordre et qu'il avait choisi mes pieds pour se dégourdire la mâchoire. J'ai regardé par terre et il m'a fallu un moment avant de réagir. Je suis retournée sous l'arbre.

« J'aurais peut-être dû regarder où j'allais... »

Je me suis rassise sur ma roche et j'ai entrepris de vider mes bottes de l'eau qui s'y était infiltré et j'ai tordu mes chaussettes. Je sentais mes deux joues chauffer. Elles devaient être rouges! Je rougis à rien et en plus j'ai un don étrange pour créer des situations embarrassantes quand je suis gênée. J'ai remis mes bottes à contrecoeur et je me suis relevée.

« Comme je disais il y a quelques minutes, il fait froid au mois d'octobre en Irlande. »
avatar

Masculin
Âge : 16 ans
Race : Humain
Pouvoirs : Aucuns.
Localisation : Warrenpoint : Well Rd. 17
Humeur : Eh ?
Messages : 153
Date d'inscription : 04/08/2013

Rêveur


Voir le profil de l'utilisateur               
      
Je trouvais ce collier magnifique. Mes cheveux, eux, dégoulinaient d'eau de pluie et le feuilles de l'arbre de même. "Best friend", ce groupe de mot me rappelaient, me rappellent et me rappelleront à jamais Arnaud.

« Tu vas attraper la mort à rester sous cette pluie. Le vent est froid, surtout en début d'octobre. »

Je me retournai vers cette fille en souriant. C'était gentil de s'inquiéter, mais je n'attrape pas facilement la "mort"! La preuve: je joue toujours sous la pluie quand l'occasion se présente, mais je n'ai, jusqu'à maintenant, attrapé qu'une seule fois la mort.

J'allais lui dire cela mais elle se leva de sa pierre, avança et marcha dans une flaque d'eau. J'avais remarqué qu'elle ne portait pas des bottes de pluie et moi non plus. Elle avait des bottes, et moi des tennis! Puis je l'entendis dire quelque chose, mais je n'avais pas compris exactement quoi. J'avais juste entendu "regarder" dans sa phrase. Elle revint sur la pierre, essora ses bottes et ses chaussettes avant de les remettre, j'avais vu qu'elle avait rougis. Elle se releva de suite.

« Comme je disais il y a quelques minutes, il fait froid au mois d'octobre en Irlande. »

Je souris et je poussa un petit bruit d'amusement. Je me tourna vers elle, même si je ne faisais que la regarder depuis un moment. Parmi les rares filles à qui j'avais parlé (et encore ce n'était que les filles des amis de mes parents!) elle semblait plutôt... spéciale en son genre? Je ne sais pas comment le dire exactement, comme si elle a un côté qui lui donne un air mignon.

« C'est vrai qu'il vente. Mais, tant qu'il y a la pluie ce n'est rien. D'ailleurs, c'est gentil de me prévenir même si je le sais déjà. »

Je regardai à l'horizon et après quelques minutes la pluie s'arrêta et laissa place à quelques rayons de soleil avec de sombres nuages dans le ciel. Je m'appuya de dos contre l'arbre et je leva la tête pour voir le feuillage: le soleil ne passait que par quelques trous sans feuilles. Il y avait encore quelques gouttes qui tombaient, et moi j'étais encore tout trempé. Je détachai mon ruban de mon poignet et je m'attachai les cheveux avec. L'ennuie commençait déjà à m'envahir.

Je fis ensuite un pas en avant qui fut raté: je trébuchai à cause d'une racine et je tombai dans une flaque d'eau bien boueuse. Je me releva rapidement et je m'essuya le visage. Je commençai à tousser: j'avais avalé de la boue! Ça ne me ressemble pas de tomber comme ça, mais c'était comme si on voulait que j'attire l'attention!

« Oh c'est dégueulasse! Qu'est-ce qu'il m'arrive!? Mais au moins je connais le goût de la boue... »

Heureusement que la flaque n'était assez grande pour contenir que ma tête. Et heureusement aussi que j'avais pensé à attacher mes cheveux! Je reculai, en toussant d'avantage: ma gorge me grattait; ça devait être la boue. Je secouai ma tête, et mes cheveux, malgré qu'ils aient été attachés, partirent dans ma figure. Je leur soufflai dedans, et je me mis a rire tout seul. Un rire doux, ne cachant pas la tristesse.

☆ ★ ☆ ★ ☆ ★ ☆ ★ ☆ ★☽ ☾★ ☆ ★ ☆ ★ ☆ ★ ☆ ★ ☆

 Invité
avatar



               
      
J'avais les bottes pleines d'eau même si je venais de les vider et de tordre mes chaussettes. Je devrais me dépêcher de rentrer avant que mes pieds ne puissent plus produire leur propre chaleur. L'inconnu (appelons-le comme ça, ça lui va bien) m'a répond:

« C'est vrai qu'il vente. Mais, tant qu'il y a la pluie ce n'est rien. D'ailleurs, c'est gentil de me prévenir même si je le sais déjà. »

Après quelques minutes de silence, la pluie a cessé de tomber. Enfin! Ce n'est pas que je n'aime pas la pluie, aucontraire. C'est même super pour trouver l'inspiration. C'est juste que là, je n'ai pas de parapluie ni d'imperméable et il fait froid. J'ai regardé l'inconnu et il avait le regard tourné vers le ciel... Je ne sais pas s'il pouvait le voir au travers toutes ses feuilles mais il regardait en haut. Il s'est attaché les cheveux avec son ruban. Vraiment, ça doit être vachement plus pratique qu'un élastique, surtout avec cette longueur de cheveux.

Je ne sais pas ce qui s'est passé. Je crois qu'il a essayé de marcher mais je ne suis pas sure. Tout ce que je sais c'est que pendant les quelques secondes ou j'ai fermé les yeux j'ai raté quelque chose. J'ai entendu un gros "SPLASH" et quand j'ai ouvert les yeux, il était par terre dans la boue. Il s'est relevé avant même que je comprenne ce qui venait de se passer et s'est essuillé le visage. Il a toussé et il a dit quelques mots:

« Oh c'est dégueulasse! Qu'est-ce qu'il m'arrive!? Mais au moins je connais le goût de la boue... »

Il a recommencé à tousser et il s'est secoué. Ses cheveux étaient dans son visage et il a fini par rire. Même si le rire n'était pas joyeux, je n'ai pas pu m'empêcher de rire moi aussi. J'avais finalement compris ce qui venait de se passer et je trouvais ça vraiment très drôle.

Après que mon fou rire soit passé. Je l'ai regardé et je me suis dis que je n'aurais peut-être pas du rire. Je ne riais pas de lui mais il ne le savait probablement pas. Les gens ont tendance à croire facilement qu'on rie d'eux (s'ils sont comme moi). Bon, je ne sais pas si je l'ai rendu mal à l'aise en riant dece qui vient de se passer... Ques-ce que je fais? Ah! Oui! Je dois m'excuser. Je n'ai pas l'habitude de faire quelque chose qui nécéssite des excuses. C'est moi qui est mal à l'aise maintenant.

« Je suis désolée. »

Si je pouvais me cacher sous cette pierre...
avatar

Masculin
Âge : 16 ans
Race : Humain
Pouvoirs : Aucuns.
Localisation : Warrenpoint : Well Rd. 17
Humeur : Eh ?
Messages : 153
Date d'inscription : 04/08/2013

Rêveur


Voir le profil de l'utilisateur               
      
En riant j'entendis la fille rire de même. On rit pendant un bon bout de temps, et le silence revint. Après quelques minutes passées, je commençais à me demander si je pouvais grimper sur cet arbre. Je ne suis pas si lourd, mais les branches avaient plutôt l'air fragiles et puisqu'il venait de pleuvoir le tronc devait être glissant.

"Je suis désolée."

Je sursautai et je me retournai vers l'inconnue. Je sursautai car j'étais dans mes pensées, et que j'avais entendu une voix. Je lui souris, encore une fois, pour lui montrer que ça allait. Il n'y avait pas de raisons de s'excuser! Surtout que, enfin... Je ne connais pas beaucoup de monde, mais Arnaud disait que certaines personnes sont faciles à être blessées, qu'elles peuvent prendre un simple rire pour une moquerie. Mais je n'en fais sûrement pas partis!

"Mais non ce n'est rien. Puis c'était drôle aussi!"

Ma voix avait prit un peu d'enthousiasme, et c'est bien rare.
Je me mis à regarder les environs avant de me décoller de l'arbre. Je m'apprêtai à partir car la pluie avait cessé: je n'avais plus grand chose à faire ici. Mais, je m'arrêta net, encore sous le feuillage de l'arbre, en train de regarder quelque chose que je ne voie pas souvent. Une chose qui apparaît le plus souvent dans les nuages, avant ou après la pluie.

"Regarde, un arc-en-ciel."

Je regardais l'arc-en-ciel avec un regard qui devait paraître tendre: j'ai toujours ce regard quand je vois quelque chose de chaleureux, mais je pense que c'est normal. Une chose pleine de couleur dans un ciel gris, c'était beau.
Je me remis contre l'arbre pour observer ce spectacle. Une chose dont je ne pourrais jamais m'en lasser: les couleurs. Je ne suis peut-être pas très coloré, mais au moins j'ai mes yeux...

Mais une question m'est posée, par moi-même. "Est-elle au courant pour les Rêves?" A NE SURTOUT PAS DEMANDER! Si elle ne sait rien de tout ça, je pourrais bien me faire prendre pour un fou. Et puis, les Rêves sont, depuis que je sais ce qui se passe réellement, dangereux! Mais encore, faudrait-il qu'elles soit une rêveuse!?

Je me retins de poser toutes mes questions, et je repris mon observation d'arc-en-ciel.

☆ ★ ☆ ★ ☆ ★ ☆ ★ ☆ ★☽ ☾★ ☆ ★ ☆ ★ ☆ ★ ☆ ★ ☆

 Invité
avatar



               
      
J'étais soulagée de savoir que je ne l'avais pas vexé en riant de sa chute. Je n'aime pas rendre les autre mal à l'aise parce que ça me rend mal à l'aise...malaise!

La pluie s'était arrêtée et il s'était éloigné de l'arbre et regardait le ciel.

"Regarde, un arc-en-ciel."

Je suis sortie de sous l'arbre qui m'avait servi de parapluie et j'ai levé les yeux vers le ciel puis je l'ai vu. Il avait toutes les couleurs et il était haut dans le ciel. Il décrivait bien un arc (c'est bien pour ça qu'on appel ça un arc-en-ciel) et allait se perdre de l'autre côté des arbres.

« Wow! »

J'aime beaucoup les choses qui sont colorés. C'est toujours (ou presque toujours) beau à regarder. Surtout quand tout ce qu'il y a autour manque de couleur, ça les fait ressortir et ça nous donne l'impression qu'elles brillent. En me disant à quel point ça avait l'air magique de voir autant de couleurs dans un ciel gris, je me suis souvenur d'une vieille légende.

Si on arrive au bout de l'arc-en-ciel, on peut trouver une marmite pleine d'or qu'un leprechaun a caché.

En voulant m'éloigner un peu plus de l'arbre je me suis remis les deux pieds dans l'eau.

« Tu crois que le leprechaun a caché sa marmite là bas? J'ai envie d'aller la chercher, je vais en avoir besoin pour m'acheter des nouvelles bottes... »
avatar

Masculin
Âge : 16 ans
Race : Humain
Pouvoirs : Aucuns.
Localisation : Warrenpoint : Well Rd. 17
Humeur : Eh ?
Messages : 153
Date d'inscription : 04/08/2013

Rêveur


Voir le profil de l'utilisateur               
      
Pris d’admiration de l’arc-en-ciel, je ne m’étais pas rendu compte que cette fille s’était avance. Je ne l’avais remarqué que quand elle avait dit « Wow » qui me fit tourner vers elle. Elle avait raison, c’était très beau. Et elle était elle aussi prise d’admiration devant cet arc-en-ciel.

En marchand, elle a fait des bruits comme si elle marchait dans de l’eau, ce qui en fait était le cas. La pluie avait peut-être cesse, mais ce n’est pas comme ça que le sol allait sécher. Il faut du temps, et du soleil qui était bien cache par les nuages restants.

« Tu crois que le leprechaun a caché sa marmite là-bas? J'ai envie d'aller la chercher, je vais en avoir besoin pour m'acheter des nouvelles bottes... »

Je me mis à la regarder avec des gros yeux. Ce n’était pas pour ses bottes, loin de là, c’est juste que je n’ai jamais cru en ces histoires-là. Enfin, je pense que dans le Rêve c’est bien possible, mais ici je suis très loin d’y croire. Mais elle devait être une fille aux rêves d’enfant. Du moins, dans mon cas, ce mot « rêve » n’a pas totalement de sens. Je ne peux pas expliquer, mais au moins je sais ce que je pense.

D’un côté, j’avais peur de me tromper : elle devait dire cela pour rire aussi. Alors je lui souris tranquillement, en faisant un pas en avant.

« Je ne sais pas, je n’ai jamais essayé de chercher la marmite du Leprechaun. J’en entends parler mais je n’ai jamais essayé de chercher cette marmite… »

Ce n’était pas faux, je ne lui avais pas menti.  Mais en gros, ce ne m’a jamais intéressé. Je ne voulais pas lui dire ça directement comme ça, si elle y croyait vraiment j’allais peut-être lui faire de la peine. Mais si elle allait le chercher, je serais venu avec elle et l’aider même si j’étais sûr que ceci aurait été en vain.

Je mettais mes mains dans les poches de ma veste en continuant à regarder l’arc-en-ciel quand je sentis quelque chose de doux dans ma poche droite. Ce n’était pas du tout la matière de ma veste, alors je le saisis et, en sortant ma main de là, c’était un ruban que j’avais surement du oublier dans cette poche. Etrangement, mes rubans je les attache toujours au poignet et solidement d’ailleurs !

« Oh mais oui, ce ruban… je l’avais acheté car il était mignon si je m’en souviens bien… » dis-je doucement.

Je venais de me rendre compte que ce ruban rose avec un chat blanc dessus, je l’avais acheté dans une boutique avant de partir ici car je le trouvais trop mignon. C’était bête, je ne le mettais jamais…

☆ ★ ☆ ★ ☆ ★ ☆ ★ ☆ ★☽ ☾★ ☆ ★ ☆ ★ ☆ ★ ☆ ★ ☆

 Contenu sponsorisé



               
      

Un petit jeu [terminé]
Page 1 sur 2
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sujets similaires
Sauter vers:  
Outils de modération