AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  S'enregistrerS'enregistrer  







Rp de groupe novembre 2013
 Invité
avatar



               
      
Une fois que la malade a été allongée au sol et qu'on s'en soit occupé correctement, elle s'est réveillée. Elle n'avait pas l'air d'aller bien et elle s'est levée d'un bond pour ensuite perdre l'équillibre. Elle est tombée sur F, s'est encore relevée d'un coup et est encore tombée sur quelqu'un et n'arrêtait pas de s'excuser. Quand elle a arrêté de parler, elle a eu l'air d'avoir mal. C'est clair qu'elle est malade... Arnaud l'a aidé à s'assoir, a parlé au garçon inconnu et est allé laver son chandail au lavabo.

Le garçon que je ne connaissait pas (appellons-le Inconnu, c'est plus simple comme ça) s'est porté volontaire pour aller chercher des médicaments et F a décidé d'y aller avec lui. Ils sont sorti pour aller trouver ce dont ils avaient besoin pour aider la malade.

Un silence s'était installé dans la salle de bain et la jeune fille l'a brisé par une question.

«Vous... vous aimez les chats?»

Arnaud a ris et lui a répond:
«Euh ouais j'aime les chats.J'en ai un à la maison.Il est tout noir et il s'appelle Neige.Je sais que ça semble bizzare , mais c'est une longue histoire.»

J'allais répondre à mon tour à la question mais les lumières se sont éteinte.

«Je crois bien que nous avons plus d'électricité.» a dit Arnaud avant d'allumer une lumière intégré à son téléphonne portable et poussa un soupir. Peu après on a pu entendre un grand bruit, c'était la génératrice qui s'était mis en marche et les lumières d'urgence se sont allumées dans les couloirs. Ça donne un air de film d'horreur à l'école... C'était encore plus effrayant quand des cris se sont fait entendre. On se serait cru dans un film de zombi.

« ... Au moins, avec l'absence de lumière tu auras moins mal à la tête si c'est une migraine... Je me suis déplacée pour essayer de trouver un endroit au moins un peu confortable où m'assoir. J'ai grimpé sur le comptoir pour aller m'assoir au fond et garder un oeil sur la porte pour voir qui entrait si la elle s'ouvrait. J'étais incroyablement stressée, je n'attendait qu'une chose; entendre la cloche qui annonçait la fin de la journée. Chaque fois que je regardait la petite vitre de la porte et que je voyais une ombre passer, j'avais tellement peur que je craignait que mes cheveux deviennent blancs sous l'effet du stress. Pourtant ce n'est pas une vrai guerre, ce n'est pas comme si on allait mourir... Une ombre qui passait s'est arrêtée. Je crois que mon coeur a oublié de battre et s'est rattrappé en battant le plus vite possible.

«Il y a quelqu'un devant la porte.»
 Invité
avatar



               
      
Avec la garçon fantôme j'avais traversé presque toute la cours dans le stress. Des cris venaient de partout et même de dehors on pouvait bien les entendre. Vivement l'heure de la sonnerie. Si j'étais seul je serais déjà sortis par le portail mais une malade était là alors je ne me le suis pas permis.

On finit par arriver à l'infirmerie mais elle était fermée. Je commençai à me demander quoi faire, tous les médicaments se trouvaient dans cette pièce. Je mordaient mes lèvres en réfléchissant mais l'autre jeune homme me dit d'attendre ici. Il courut chercher le directeur, et j'en fus surpris.

Le temps passa et je commençais à m'inquiéter quand je le vis revenir, tout tâché. Il trimbalait la clef, et j'en soupira soulagé. Nous entrâmes dans l'infirmerie et je pris rapidement les médicaments nécessaires, sauf que d'un coup il faisait tout noir. Je restai immobile puis les lumières d'urgence s'allumèrent. Je vis signe au garçon Fantôme que nous pouvons revenir et nous sortâmes de la pièce avec deux ou trois médicaments dans les mains.

Nous finissâmes par arriver devant la porte des toilettes des garçon et je me mis devant la porte, restant d'abord silencieux pour vérifier si on ne se faisait pas observer puis je murmurai.

"J'ai les médicaments."
 Invité
avatar



               
      
Arnaud m'avait répondu après avoir rit. Il m'avait dit pour son chat noir se nommant Neige. Je ne pus m'empêcher de rire légèrement et d'un coup je ne vis plus rien. Je commençais à paniquer, de peur de devenir aveugle mais Arnaud dit qu'il y eut une coupure d'électricité. Je vis en suite une légère lumière venant de se dernier, je n'arrivais pas à en percevoir la source. Tout me paraissait plus flou et chaque son m'étaient presque incompréhensibles. Au moins je pus comprendre ce que la fille aux long cheveux avait dit.

"... Au moins, avec l'absence de lumière tu auras moins mal à la tête si c'est une migraine..."

Je lui souris pour lui montrer qu'elle avait raison. Mes yeux arrêtaient de me brûler et je me sentais plus légère que sous la lumière. Puis le silence régna quelques temps. Je ne savais plus quoi dire, ni que faire dans mon état, alors je ne fis qu'attendre. Sauf que des cris surgissaient n'importe quand et à chaque fois j'en fis des grimaces. C'était horriblement assourdissant et ma tête en souffrait le Martyre, en plus que je toussais plusieurs fois.

"Il y a quelqu'un devant la porte."

Je m'efforçai à tourner ma tête là-bas et j’aperçus une silhouette devant la porte. Aucunes voix ne sortit de l'extérieur avant un bon bout de temps puis quelqu'un parla. Je ne pus comprendre ce qu'elle disait, cette personne. J'avais compris médicaments dedans, alors j'essayai de me lever.

"Les médicaments..."
 Contenu sponsorisé



               
      

Rp de groupe novembre 2013
Page 4 sur 4
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sujets similaires
Sauter vers:  
Outils de modération