AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  S'enregistrerS'enregistrer  







Daskarina { I live to protect you }
avatar

Féminin
Âge : Morte à 17 ans
Race : Bannis - Ange & Humain
Pouvoirs : Inconnu
Localisation : Somniatis
Humeur : Déprimée
Messages : 155
Date d'inscription : 20/05/2013

Banni


Voir le profil de l'utilisateur               http://daskarina.tumblr.com/
      
Daskarina
Sexe:(♂) Âge:16ans Race:Fantôme Origine:Warrenpoint Groupe:Hybrides
Depuis mon décès, j'ai l'impression que la Terre ne tourne plus sous mes pieds - que je suis restée figée dans le temps. Enfermée entre 4 murs durant 16 longues années, peut-être que le Soleil ne s'est jamais levé pour moi après tout. J'ai l'air de bien m’apitoyer sur mon sort, mais je peux vous garantir que me plaindre n'est pas dans mes habitudes. Je crois que chaque être a sa destiné et je ne fais point référence à la religion.
Je ne ferai pas de cachotteries non plus, j'ai peur; peur de moi-même. Le vide qui s'est creusé en moi me donne le vertige. Ensuite, il y a ces voix dans ma tête qui me tourmente et... et que vais-je devenir?
Une vie dans cet étrange Au-Delà. Mhm. Quelque chose m'attend, une grande aventure vers l'inconnu.

J'ai une apparence très fantomatique en général. Mon teint est aussi blanc que la neige et un halo de lumière peut être visible autour de mon corps lorsque la nuit tombe. Des veines noires couvrent une bonne partie de ma poitrine et remontent le long de mon cou. Ces vilaines marques me rappelle un passé rempli de regrets. Je ne suis pas née avec une chevelure d'argent, mais c'est ainsi qu'ils sont devenu une fois morte. Mes yeux ont eu le même traitement. Dénudés de couleur, ils reflètent la vie qu'on ma si durement arrachée en l'espace d'une nuit. Peut-être ai-je trop pleuré ?
Mes lèvres ont gardé leur teinte rosées et elles sourient plus souvent depuis que mon rêveur est là.
Masqué par de simples habits, sur mon cou repose un pendentif ailé, cadeau empoisonné de ma mère.

Ma chambre était blanche. Il y avait mon lit bien centré à même le sol et plutôt confortable, drapé en blanc et joliment recouvert d'un édredon bleu nuit. Contre le mur de gauche, une commode en bois vernis de 4 tiroirs tous presque vide et à l'opposé se dressait une bibliothèque débordante de livres empilés les uns sur les autres. Puis, il y avait une table de chevet, une lampe rétro, quelques élastiques. Je me rappelle précisément l'endroit où j'ai vécu les 16 premières années de ma vie.
Il faut croire que je ne me suis jamais plaint de n'être jamais sortie. J'avais un père aimant et un chat obèse pour me porter compagnie. Nous vivions simplement, mais nous étions heureux.
Je ne suis jamais sortie de ma maison. Jamais. Les rideaux étaient tirés et les fenêtres toujours fermées à clé.
C'est pour ta sécurité, me répétait-il sans cesse. Je lui donnais toute ma confiance puisqu'il représentait tout ce que j'avais au monde.

C'est ainsi qu'un beau soir d'automne, il ne rentra pas à la maison et je me retrouvai seule au monde - perdue.
Quelques jours passèrent, puis la semaine arriva à son terme. Je n'avais toujours pas de nouvelles et la panique avait pris le dessus. Après avoir pleuré durant des jours entiers la disparition de mon père, je devais prendre les choses en main. J'attendis jusqu'à ce qu'il ne reste plus rien du tout à manger avant de prendre la décision qui allait changer ma vie à tout jamais: sortir. Alors que le Soleil se couchait pour laisser place à sa consoeur la Lune, je marchais d'un pas hésitant dans les rues de cette ville que je n'avais jamais visitée. Personne ne prêtait attention à moi et je me demandai ce qu'il a de si dangereux dehors pour m'en avoir privé l'accès. Mon regard se perdait sans cesse dans les teintes orangers aux reflets rouges qui envahissent le ciel et j'eus les larmes aux yeux devant ce spectacle de couleurs. Je n'avais jamais rien vu d'aussi beau. Soudainement, quelque chose vint se frotter contre ma jambe. J'ai baissé les yeux sur une créature bien unique: un serpent albinos. Il se faufillait constament entre mes pieds et remontait parfois la tête sur ma cheville. Je m'avais accroupis pour lui caresser la tête du bout des doigts sans évaluer les dangers que je courrais. Mon ventre commença alors à manifester sa faim en gargouillant et je me devais de poursuivre mon chemin. Quelques rues plus loin , à ma grande surprise, l'adorable reptile était au milieu du trottoir et me fixait de ses yeux perçants. Il prit la direction du parc qui se trouvait juste à côté. Malgré mon ventre qui me criait de manger je l'ai suivis sans comprendre pourquoi il m'obsède tant. Je finis par le perdre de vu et fis quelques tours sur moi-même pour le repérer. Quelque chose tapota mon épaule et je sursautai en me retournant rapidement. Un homme d'une beauté frappante vêtu en noir et au teint pâle me souriait. Je reculai d'un pas lorsque mon regard croisa le sien. La pupille en ovale étaient exactement comme celle du serpent que je venais bêtement de suivre. Mon cœur martelait ma poitrine alors qu'il avançait vers moi et me prit par le cou en me levant de terre.

'' Alors c'est toi la petite bannie que ton père dissimulait. Grâce à ton cœur je vais devenir encore plus fort alors s'il te plaît ne m'oblige pas à être méchant. Ce serait dommage d’abîmer un joli visage comme le tien. Tu as vraiment les traits de ta mère- ça me donne encore plus envie de te tuer. ''

Je commençai à voir des points noir et blanc dancer dans mon champ de vison alors que je perdais conscience. Puis, une douleur semblable à du feu me perça le cœur. D'une façon inexplicable, je sentis qu'on me retirait ma vie peu à peu et j’étouffais. On me lâcha brusquement et je m'écrasai comme une poupée de chiffon sur le sol. Je ne voyais rien et j'essayais de retrouver mon air. Une lumière dorée et chaleureuse vint me caresser la peau et la douleur cessa un peu. Lorsqu'elle s'éteignit je pris mes jambes à mon cou. Je respirais à peine et chaque parcelle de mon corps me torturait. Je ne vis pas l’automobile qui roulait à une vitesse folle et elle me heurta de plein fouet.

Je me rappelle avoir entrouvert les yeux une seule fois après avoir senti cette lumière m'envelopper, puis je crus rêver qu'un ange venait prendre mon âme. Elle dégageait quelque chose de si pure et fit chavirer mon coeur -
Maman?
Ensuite tout redevenu noir

e ne suis plus la fragile petite chenille que mon créateur a imaginé. J'ai bien changé! Mes aventures m'ont permis d'évoluer et je suis maintenant un magnifique papillon pret à m'envoler vers de nouvelles histoires.

Comme dit dans le premier onglet. Le progrès de ton personnage doit être noté ici après un changement majeur (changement de groupe, découverte d'un pouvoir, etc.) et dans les prochains onglets.

Le chapitre 3 de l'histoire.

Le chapitre 4 de l'histoire va ici.

♦ ?

♦ ?

♦ ?
Salutations! C'est moi, Ève, la personne qui se cache dérrière Daskarina. Je m'occupe de tout ce qui touche le visuel du forum. Bon Rp !
Mes autres personnages: Skye & Arnaud

☆ ★ ☆ ★ ☆ ★ ☆ ★ ☆ ★☽ ☾★ ☆ ★ ☆ ★ ☆ ★ ☆ ★ ☆


Daskarina { I live to protect you }
Sauter vers:  
Outils de modération